Guider notre intuition par les plantes (phytothérapie, chapitre 2)

Après mon chapitre 1 sur une phytothérapie assez pragmatique, voici un autre aspect des plantes que je voulais partager avec vous, celui de l’énergétique.

La vie nous offre sans cesse des opportunités d’appréhender ce que l’on expérimente avec d’avantage de profondeur et de justesse. Sur cette voie, certaines plantes peuvent nous apporter lumière, ouverture et clarté.

Par elles, nous pouvons mieux contacter notre intuition et faire la pleine expérience de nos sens.

A l’olfaction d’une huile essentielle par exemple, certaines mémoires peuvent émerger dans notre conscience, en relation directe avec notre cerveau limbique, siège de nos émotions. L’olfactothérapie peut ainsi constituer un soin d’ancrage, de relaxation, de sevrage etc…

Aujourd’hui, j’oriente mon « post » vers la gemmothérapie, qui a une affinité particulière pour la sphère psycho-émotionnelle.

bourgeons de sequoia

Quelques gouttes de bourgeons d’orme au coucher, par exemple, offre un sommeil serein, tout en  ouvrant à l’intuition et aux rêves. C’est un arbre exigent et vigoureux, qui porte rapidement des fruits et absorbe les mauvaises énergies.

Le bourgeon de séquoia concentre toute la lumière captée par ce géant, tout en apportant un ancrage salutaire.

Le noyer, assez solitaire, a besoin d’espace et de lumière, son bourgeon offre une protection vis-à-vis des influences extérieures, un soutien au respect de soi et de ses limites.

Le bouleau verruqueux colonise les sols pauvres et les régénère pour que d’autres feuillus s’y enracinent. Il apporte la force nécessaire au (re)commencement.

Le pin stabilise et régénère les sols dégradés, il est pionnier, toute comme le bouleau. Il vit à distance des autres pins tout en les respectant. Il suscite la prévoyance et la prudence. Son tronc évoque la structure et l’alignement.

Une voie immense s’ouvre à nous avec le monde végétal, …prochainement, d’autres découvertes !-)

 

 

 

 

 

 

Mieux connaître les plantes (Phytothérapie - chapitre 1)

Voici un petit mémo pour mieux faire connaissance avec les plantes et leurs différentes formes galéniques. 

Gemmothérapie ? extrait sec ? totum de plantes ? teinture-mère ? huile essentielle ? etc... Comment mieux connaître ce qui convient, sans nuire ?

coquelicot.jpg

L'utilisation des simples est à mes yeux une panacée quand elle est le fruit de connaissances approfondies et de conseils avisés. Chaque forme ou synergie possède son domaine d'utilisation propre et subtil.

Il y a par exemple une grande potentialité à utiliser dans certains cas la plante en gélules et sous sa forme liquide, en bourgeons par exemple (gemmothérapie ou phytoembryothérapie) La plante est la même, mais les informations sont différentes en agissant d'une part, sur le plan physique et d'autre part sur le plan neurosensoriel...

 Les complexes de plantes différentes, sous des formes différentes ou non, sont également d'un intérêt majeur ! On peut envisager par exemple de soutenir le sang et la lymphe par un remède liquide, comme une teinture-mère ou une tisane...

pharmacie du bon dieu !.jpg

Voyons ensemble les aspects et puissances des principes actifs ci-après :

- Une poudre de plante sèche (totum) représente la gélule de toute la plante, soit le ratio 1/1

- Un extrait sec (ES) est comme son nom l'indique, l'extraction des principes actifs d’une plante. On parle aussi de nébulisat dont le principe actif représente souvent 3X à 10X l'efficacité du totum soit 3/1 à 10/1, selon le végétal.

Par exemple, l'Hypéricum perforatum ou millepertuis perforé, sera conseillé dans le cas de dépression (ex: 600 mg ES/Jour pour un adulte) pour une dépression modérée, mais pourra aussi être utilisé en teinture-mère dans le cas d'une névralgie.

- Une teinture mère (TM) est un macérât de plante fraîche), d'une puissance approximative de 1/10 et représente une forme très intéressante en traitement de fond.

- En macérâts de bourgeons et de jeunes pousses d'arbres et d'arbustes (gemmothérapie), nous avons plusieurs possibilités :

• Macérât-mère (MM) 1/20 (10X – d’alcool / moins cher), en posologie fréquente de 10 à 15 gtes/J, voire moins selon l'âge.

• Macérât glycériné (MG ) 1/200, utilisée plus en chronique : 1 gte/Kg/J jusqu'à 100 gtes maximum

- Une Infusion se prépare généralement avec 20 à 40 g de plante(s) sèche(s) par litre d’eau. Infusion de +- 10 minutes.

- Une décoction est une préparation de racine(s) ou d'écorce(s). Laisser bouillir 10 à 60 minutes et filtrer.

- Une macération représente l'immersion de plantes dans l’eau froide toute une nuit

- Une huile essentielle (HE) est extrêmement puissante avec des propriétés de 50/1 à 1000/1, donc à utiliser avec la plus grande précaution !!! Elle s'utilise principalement en aigü, en application locale ou par voie orale.

menthe.jpg

Le principe actif des plantes serait utilisé dans plus de 40% des médicaments actuels et malgré tout les plantes sont souvent trop peu utilisées sous leur forme originelle, bien souvent négligées, voire décriées par ceux qui ignorent leurs vertus et bénéfices ! Elles ont en elle une signature, une empreinte que reconnaissent nos cellules et possèdent moins d'effets secondaires.

Les formes et dosages sont évidemment conseillés en fonction de la personne, de son âge, de son anamnèse détaillée....faut-il le préciser ?

Vous pourrez lire dans des chapitres à venir les nombreuses vertus des plantes par système et suivant des troubles aigus ou chroniques (ex : Plantes du système cardio-vasculaire : Olivier – Olea europa : prévention, antiscléreux, hypotensive, anti-arythmies, vigne rouge : anti-oxydante, anti-inflammatoire et protecteur vasculaire, petit houx stase veineuse - Plantes "coupe-faim" : Ispaghul (coupe-faim, retient le sucre +longtemps par ses fibres et donc évite pics de glucose, limite absorption sucres et graisses), agar-agar, gymnena Sylvestris (modère appétit et envies de sucre) etc... etc...)

Certaines plantes ont des interactions majeures l'une avec l'autre mais surtout avec certaines médications....d'où l'importance d'une collaboration étroite entre médecin et phytothérapeute/naturopathe pour définir précisément le choix de la plante et sa forme.

Ci-après une liste non exhaustive des interactions possible : 

•Millepertuis et médicaments sida, a-dépresseur, a-coagulant, a-rejet, contraceptif

•Ginseng et a-coagulant, stéroïdes, a-diabétiques, café

•Réglisse et diurétiques, corticostéroïde

•Poivre de Cayenne et médicaments (augmente action de ceux-ci)

•Gingembre et médicaments

•Café : interactions ++++

•Gingko et a-coagulant

•Aubépine et médicament HTA, a-dépresseur

•Angélique et a-coagulant

•L'extrait de pépins de pamplemousse a de nombreuses interactions avec les statines, immunosuppresseurs, anti-viraux, certaines chimios (ex: Taxotère) etc...j'en ferais certainement une prochaine note ultérieurement.

A bientôt pour le chapitre 2 !-)

Ce que vos yeux révèlent de vous (Iridologie : Chapitre 2)

Saviez-vous qu’une foule d’informations s’expriment dans la couleur, la trame, les cryptes, vacuoles, mouvements pupillaires et autres signes logés au coeur de vos iris ? (prédispositions, terrain organique, métabolique et émotionnel, héritage, etc…)

OG B.L.jpg
OG M.M.JPG

 

Le « tout est dans tout » s’applique ici. Les terminaisons nerveuses de l’iris révèlent votre modèle humain et son étude s’ajoute aux nombreuses informations relevées lors de notre rendez-vous, dans le cadre d’une approche personnalisée et globale (hygiène de vie, alimentation, gestion du quotidien etc…)  

Pratique étonnante, née de l’observation d’un médecin Hongrois en 1860, et développée ensuite par de nombreux docteurs et naturopathes, l’iridologie est l'observation de l’iris afin d’offrir une meilleure connaissance de soi : vitalité, forces, faiblesses, capacité d’adaptation tant physique que psychique, équilibre nerveux, acido-basique, toxémie, capital minéral etc…

Des scientifiques ont aussi fait le lien entre signes iriens, couleur d’iris et traits de caractère (voir sources)

Jensen, Roux, Jausas, Bourdiol, Vida et Deck etc...ont cartographié l’iris, Lo Rito, Andrews, Velkover, Romashov et bien d’autres médecins et neurologues, continuent à faire évoluer l’iridologie d’aujourd’hui.

Cette belle pratique m’a été enseignée par Daniel Roux, Praticien de santé en médecine naturelle et fils d’André Roux, référence mondiale en la matière et fondateur de la FENAHMAN (Fédération Nationale des Associations d'Hygiène et de Médecine Alternatives et Naturelles)

Je pense qu’à travers votre expérience de vie et vos besoins de réalisation,  vous pouvez accéder à plus de conscience et de connaissance. L’iridologie fait partie de ces techniques subtiles qui existent depuis bien longtemps, et vous apporte une meilleure compréhension de ce qui vous convient.

L’iridologie est un outil complémentaire qui permet l’hypothèse des tendances et prédispositions et ne constitue en aucun cas un diagnostic.

En séance j’utilise un iridoscope qui me permet de prendre des photos et de filmer vos yeux.

J’en profite ici pour remercier le remarquable pédagogue passionné qu’est Daniel Roux. La transmission de son héritage et de son enseignement m’ont ouvert aux nombreuses facettes de l’iridologie.

Cette note complète ce lien : https://www.valeriegarab.com/news-1/2018/1/9/un-petit-topo-sur-lirido-

Sources :

http://www.dailymail.co.uk/health/article-2653300/Cant-hold-drink-cope-pain-Blame-colour-eyes.html

https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs12144-009-9070-1

OD L.G.jpg

 

 

De l'importance de notre équilibre acido-basique...

Bonjour,

Voici une note qui reprend l'influence du pH sur notre organisme, pour s'y retrouver un peu mieux dans la jungle d'infos souvent contradictoires. Ce "post" est un résumé de ma conférence de l'année dernière pour les Mutualités Libérales. Il peut vous être utile à comprendre le phénomène de l'acidification et, surtout, de réagir en conséquence pour retrouver un équilibre, pas à pas !

Pierres en équilibre.jpg

Tout d'abord, qu'est-ce que le pH, potentiel hydrogène ou d’oxydo-réduction ?

C'est la mesure du caractère acide (libération ions* H+ ) ou basique (captation ions H+) d’une solution. Quelques pH sous la loupe : Corps en santé ou terrain pH entre 7,36 et 7,42. - sang 7,39 (Intestin grêle : 6 – Peau : 5,2 (couches profondes : 7,35)– Estomac : 2 – Sucs pancréatiques : 7,5 à 8,8 – Colon sigmoïde : 8)

Attention !!!! Acidose par intoxication, diabète, insuffisance rénale, arrêt cardio-respiratoire ou état de choc ne sont évidemment pas l’objet de cette note puisqu'elles relèvent toutes du domaine strictement médical !

En Naturopathie, quand on parle de terrain, on fait référence à la constitution, aux forces, aux faiblesses de l'individu et à ce qu'il en fait  (tempérament, comportement) ! La mesure du pH permet d'appréhender l'équilibre de ce terrain. Ceci, toujours en tenant compte du lien CORPS PHYSIQUE - FORCE VITALE - ESPRIT

La tendance naturelle du corps est l’acidité ! L'organisme peut réguler et éliminer les charges acides issues de l'alimentation, de certaines médications, du fonctionnement du métabolisme (stress, manque d'oxygénation, déchets cellulaires etc...) jusqu’à un certain niveau !

En cas de faiblesse ou de surcharge de travail, les cellules s’empoisonnent peu à peu avec leurs propres déchets et le « terrain » se déséquilibre, causant des troubles tels qu'irritation des muqueuses, inflammation, épuisement des réserves de minéraux et donc impact sur l'intégrité osseuse, perturbation enzymatique entraînant fatigue excessive, troubles de digestion etc...

On confond souvent le pH sanguin au pH tissulaire. 

Terrain à pH normal = sang à pH + acide

Terrain à pH + acide = sang à pH + alcalin

Le pH de l’un est le reflet inverse du pH de l’autre.

L’action d’alcalinisation se fait donc sur le terrain.

Le pH urinaire est le reflet du pH du terrain.

Alors, comment savoir où l'on se situe ?

Rien de plus simple, il suffit de commander auprès de votre pharmacien des tigettes pour le pH urinaire (moins onéreuses que celles dosant également les protéines dans les urines) et suivre le topo suivant :

Jour 1 mesurer l’acidité de toutes les urines (familiarisation avec les variations de pH – moments, stress ou repas conséquent, surmenage….)

Jour 2-7 mesurer la 2 ème urine du matin, et celles avant le repas du midi et du soir

Faire la moyenne des 5 jours qui devrait être neutre à basique (pH 7 et plus) et ensuite demander conseil à votre naturopathe.

Refaire le test 2 jours / mois pour réévaluer !

Tigettes pH.JPG

En bref, voilà ce qui peut être mis en place pour améliorer la situation :

- CONSOMMER - OBSERVER – NOTER ( Carnet daté avec aliments consommés, moments, états d’esprit ou rythme du jour, associations alimentaires, inconforts, symptômes …)

- Les basiques : chouchouter sa flore et boire de l'eau de qualité

- Veiller au bon apport de minéraux tels que MAGNESIUM et POTASSIUM. Une à deux cures de Mg/an sont souvent utiles

- Privilégier une alimentation Paléo - Manger + de graines/légumes/fruits/pdt (germination, lacto-fermentation, jus verts…) - Produits non raffinés - Diminuer le sucre et les protéines (surtout le soir ou notre pouvoir digestif est faible)

Si vous ressentez de l'inconfort à la consommation d’aliments au goût acide (même riches en base) comme le citron, certains fruits (agrumes, rhubarbe, groseille…) et légumes (tomate, cresson, choucroute…) ou le yogourt, le vinaigre etc... ne les consommez pas. Il n'est pas bon de faire des cures de citron par exemple, quand on est en carence de certains nutriments. En cas de terrain très acide, l'alimentation joue principalement un rôle de pourvoyeuse de bases et moins de correctrice !!!! C'est pourquoi il faut souvent complémenter...(Oligo-éléments et minéraux, vitamines du groupe B - antioxydants etc...)

- Oxygénez-vous un maximum pour : Améliorer les échanges, éliminer des acides (poumons, peau), réduire le stress, produire de l’énergie (digestion et ATP), lutter contre les agents pathogènes et les radicaux libres etc... Sachez que le sport raisonné et l'altitude ont un impact bénéfique sur l'acidose ! Le jeûne également, avec un soutien médical.

-  etc ...

Si vous souhaitez encore mieux vous informer, voici quelques liens utiles  :

Votre santé se cache au coeur de vos cellules : Découvrez la Nutrition Cellulaire Active Dr Claude Lagarde

L'équilibre acido-basique : Source de bien-être et de vitalité Broché de Christopher Vasey

La Santé Consciente de Ron Garner

http://www.christophervasey.ch/

http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/DocumentsReference/Document.aspx?doc=indice_pral_nu

http://www.creer-son-bien-etre.org/la-cause-du-cancer-le-ph-acide-et-le-manque-d-oxygene

http://www.lanutrition.fr/bien-comprendre/le-potentiel-sante-des-aliments/aliments-acidifiants-et-basifiants/lindice-pral.html

http://www.thierrysouccar.com/sante/info/acidose-chronique-qui-est-concerne-et-quels-effets-sur-la-sante-2038

https://thetruthaboutcancer.com/otto-warburg-cancer/

Je reste bien entendu à votre disposition pour toute question !

Au plaisir !-)

Allergie saisonnière, quand tu nous tiens !

Votre boîte de mouchoirs ne vous quitte plus depuis des semaines ?

Vos yeux rouges n'en finissent pas de verser des larmes et vous chatouillent à un point difficilement supportable ?

Votre gorge s'apparente à du papier émeri ?

Peut-être votre goût est-il altéré ?

allergie saisonniere valerie garab.jpg

La très longue liste des plaintes quotidiennes ne manquent pas et pourtant il existe des astuces pour cohabiter avec les graminées, arbres et arbustes, herbes, sans se fâcher tout à fait !

Réaction excessive ou inappropriée de notre immunité, l'allergie saisonnière, pour ne parler que d'elle, touche un nombre sans cesse croissant d'individus. Cette hypersensibilité, dite de type 1, sème le chaos parmi les anticorps et déclenche un flush d'histamine tristement responsable de tous ces symptômes. 

Les facteurs en cause sont la pollution de l'air (industrie, gaz d'échappements, tabac, pesticides mais aussi parfums, produits nettoyants etc...), la raréfaction de nos indispensables amies les abeilles qui emportent par conséquent moins de pollen, des prédispositions héréditaires...

Comment faire pour soutenir son organisme ? Le B.A-BA (sans les détails que l'on discute au cas par cas en séance !-) )

- Améliorer ses apports nutritionnels. Consommer des OMEGA 3 (EPA -DHA) avec les huiles de lin, noix, colza, les poissons gras etc..., virer le sucre ajouté (ou presque), faire le plein de vitamines et oligo-éléments en mangeant des légumes 2X/J, ne consommer qu'1X de la viande rouge max. par semaine ET boire, boire, boire de l'eau de qualité !

- Chouchouter son sommeil, détoxifiant naturel ôôh combien oublié et équilibrant majeur du système immunitaire !

- Bouger & s'oxygéner ! (mais ça, vous le savez déjà !)

- Consulter un thérapeute pour soutenir le terrain : diminuer les tendances congestives et inflammatoires - équilibrer l'immunité, ET soulager les symptômes. Des plantes majeures sont là pour cela (cassis, aulne glutineux, plantain, romarin etc...), ainsi que des remèdes extraordinaires tels que regulat, les anti-oxydants etc...

- Améliorer sa flore intestinale (réduire le stress qui est tout aussi mauvais que la junk food, dissocier certains aliments ou diminuer les substances histamino-libératrices et les stimulants, se complémenter en pro ou (sym)biotiques, lutter contre la constipation etc...)

- Veiller à son équilibre acido-basique (Oui, ici aussi !)

Tout un programme d'accompagnement pour faire du printemps votre saison préférée !

A bon entendeur... !

 

 

Mayonnaise d'amandes-cajous !

Bye bye les plats ternes, sans surprises, voici une petite recette qui a du peps et qui s'accommode à la fois en tartinade et en "dip". Testé et approuvé par la tribu et une fois de plus aussi simple et rapide que la plupart de mes autres recettes. Vive les blenders !

Petite mayo d'amandes Valérie Garab.jpg

Mixez ensemble :

2CS d'amandes prétrempées

2CS de noix de cajou (ou de macademia) prétrempées

1CS de vinaigre de cidre

1CS de jus de citron vert

1CS de sirop d'agave cru

1CS de tamari

1CS d'huile de noix

De l'ail, du poivre et vos épices préférées...variable à souhait !-)

Inviter les baies de goji dans la préparation, superfood par excellence, pour décorer et déguster !

 

Dentifrice maison en un tour de main

Hello toutes et tous,

A nous les dents saines, l'haleine fraîche, sans indésirables tels que perturbateurs endocriniens, succédanés de sucres (cherchez l'erreur !!!!!) , fluor, nanoparticules etc...etc...dans la pâte de dentifrice.

Elle se prépare en un tour de main,et ,bien entendu, s'assemble et se conditionne avec le plus grand soin et des ustensiles à la propreté irréprochable.

dentifrice maison.jpg

On applique simplement une petite noix de la taille d'un petit pois avec une spatule sur la brosse à dents et après un brossage minutieux, on crache la préparation à la poubelle (par amour pour les canalisations de votre évier)

Il vous faut assembler et mélanger ensemble 80 gr d'huile de coco non transformée bio, 15 gr de bicarbonate de soude, 10 gouttes d'huile essentielle de citron, 5 gouttes d'huile essentielle de Tea-Tree (HE bio chemotypée, respectivement citrus limon et melaleuca alternifolia)

That's all !!!!!!

On peut également faire une version avec les mêmes ingrédients sauf 10 gr d'argile verte et 5 gr de bicarbonate de soude au lieu de 15 gr de bicarbonate. Le charbon végétal peut aussi faire l'affaire ponctuellement, ainsi que certaines autres huiles essentielles mais cela fera sans doute l'objet d'un autre "post". Perso, j'évite l'huile essentielle de menthe poivrée le soir....trop stimulant !

Vous voilà muni(e) d'un dentifrice anti-bactérien, anti-septique, rafraichissant, nourissant des gencives et doucement blanchissant !

A vos brosses à dents !-)

Dentifrice naturel copie.jpg

Mieux manger à l'école...Un en-cas sain pour les enfants (et les adultes !)

Il est toujours temps de développer les papilles de nos petits ( ou de nos grands !) et de leur faire découvrir autre chose que les barres chocolatées ou saturées en sucre, que l'on trouve partout et qui ruinent toute chance d'éduquer notre progéniture à de la vraie nourriture. En plus, j'ai mal à ma planète quand je vois les emballages individuels de ces dernières.

Même si les ingrédients ici ne sont pas locaux (1 fois n'est pas coutume), je trouve que la fin de ce long hiver mérite bien quelques petites gâteries exotiques. Ci-après, un petit quelque chose chargé en saveur et en peps qui passe haut la main le test des culottes courtes ...mais pas que !

Très simple et d'une rapidité redoutable, les mamans pressées et super gourmandes y trouveront leur compte à n'en pas douter. Le plus dur est d'en garder pour le lendemain. Essayez plutôt !

Ce qu'il vous faut :

Un blender ou un bon mixeur-plongeur

Une mini-râpe ou un couteau à zest

 En-cas sain...

En-cas sain...

Un plat en verre de petite dimension (la dimension n'a finalement pas trop d'importance, du moment que la pâte fait 1 cm d'épaisseur)

De quoi filmer la préparation...l'idéal étant les films réutilisables Wrapi (à la cire d'abeille et 0 déchet ! Trop génial. Vous les trouverez ici : https://zerodechet.shop/nos-artisans/wrapi/ ) 

Un bon couteau

Un ou des petits contenants

Votre indéfectible amour

Ingrédients (Bio il s'entend !) pour +- 5 barres ou +-10 bonbons :

120 gr de noix de cajou

1 rondelle d'un bon centimètre de gingembre frais (voire plus pour les fanas comme moi)

90 gr d'abricots séchés (ou de figues, dattes...)

20 gr de baies de goji

Paillette de coco pour l'enrobage (environ 2 grandes CS)

Le jus et le zeste de 2 citrons verts

Préparation :

 Texture idéale

Texture idéale

Réservez les paillettes de coco

Mixez grossièrement tous les autres ingrédients ensemble sauf le jus de citron que vous ajouterez progressivement pour ajuster la texture, c'est-à-dire, une pâte qui s'étale facilement.

Aplatir la préparation dans votre plat de sorte à avoir 1cm d'épaisseur OU faites-en des bonbons que vous roulerez dans les paillettes de coco !

Filmez et laissez au frigo pour minimum 8h et, croyez-moi, cachez le plat bien au fond du frigo pour donner une chance à ce merveilleux mélange de passer la nuit intact.

Découper en barres et enrobez de paillettes de coco si vous n'en avez pas fait des bonbons. Dégustez ou emballez dans un petit contenant allant dans le cartable de votre chéri(e)

 

 

 

Burn-out

Bonjour tous,

Voici un article que j'ai rédigé pour ma source.be

http://www.masource.be/le-burnout-ce-mentor-par-valerie-garab/

Ma Source, le bien nommé, est un annuaire Belge reprenant les références de nombreux praticiens en Santé alternative, entre autre.

A découvrir bien vite.

Longue vie à cette belle initiative !-)

logo.jpg

Pain Keto simplissime !-)

Ah qu'il est bon de découvrir toutes les variations culinaires possible, ici en version Keto (compatible avec le régime cétogène) et bio de préférence ! Je me suis largement inspirée de la recette de Anne Right dans "Keto bread recipes" Merci à elle !

pain keto valérie garab vivre en sante bis.JPG

Voici une recette une fois de plus facile, rapide et super plaisante aux papilles. Personnalisable à souhait, avec vos épices préférées. 0% gluten, 0% sucres ajoutés, 300% Goût, 600% pour tous (sauf certains allergiques)

Voyez plutôt :

Préparation : 5 minutes...et encore

Temps de cuisson : 25 minutes à 200°

Ingrédients à mettre dans le récipient de votre blender (ou dans un saladier avec un bon mixeur) :

On met d'abord les liquides - gras, à savoir :

3 oeufs 

2 CS rases de Ghee ou d'huile de coco

On termine par le sec, soit :

80 gr d'amandes

1,5 cc de poudre à lever bio (sans phosphates)

Facultatif : vos épices-fétiches (en version douce, piquante etc.. ) Perso, je n'ai rien mis.

On mixe quelques petites minutes, le temps d'obtenir une pâte crèmeuse et on verse dans un petit moule à pain (1l max) préalablement huilé et fariné (farine de coco !)

...ET HOP ! Il n'y a plus qu'à voir gonfler généreusement au four ce mini tout petit pain délicatement doré qui ravira jusqu'à 3 personnes, même les plus rebelles !

Au bout de 25 minutes C'EST PRET ! BON APPETIT !

 mmmm....

mmmm....

Un petit topo sur l'irido !

Mon nouvel iridoscope est arrivé ! Il me tardait de le recevoir ! Mais un iridoscope, c'est quoi au juste ??? 

iridologie

Un super outil pour observer votre iris en grand, le prendre en photo et le filmer ! Toutes les observations faites via cet outil complètent votre anamnèse et représentent une mine d'informations pour mieux vous connaître.

Saviez-vous que l'oeil était déjà scruté par les chinois, les grecs et les égyptiens ? Et plus tard par de nombreux médecins tels que les Dr Vida, Bourdiol, Vauder, Shlegel, Rubin pour ne citer que...?

iridoscope

Pas de boule magique ici, ni de diagnostic dans ma consultation, mais une appréciation fine des éléments que recherche un naturopathe pour apprécier l'équilibre des fonctions de l'individu qui le consulte.

L'origine embryonnaire de l'iris est la même que la peau, le système nerveux, les muscles, les viscères, le sang et le système-cardio vasculaire (ectoderme et mésoderme), ce qui valide à mon sens les nombreuses informations transmises des tissus à l'iris.

On s'attarde sur la trame de l'iris, sa pupille, sa couleur, l'apparence et la situation des tâches, voiles, signes structurels, pour mieux appréhender les tendances caractériologiques et physiologiques (déséquilibre, carence, surcharge...)

Ma pratique, à l'instar des pouls tibétains et de l'observation de la langue effectuée en consultation et l'écoute de l'histoire et des besoins de la personne, n'est en aucun cas isolée. Je me la suis appropriée au cours de ma formation de naturopathe pour offrir une approche personnalisée mettant en avant les prédispositions de la personne.

Bref, vous l'aurez compris, apporter des conseils d'hygiène de vie, nutritionnels, de gestion mentale correspondant plus intimement à ce que vous êtes.

 

 

 

 

 

Un foie à chouchouter après les fêtes !

Bonjour tous,

Qui n'a pas fait d'excès en ces jours de fêtes ? Un peu nauséeux peut-être ? Fatigué ? Un teint en berne ? Le sentiment d'être "lourd" de tous ces repas gargantuesques ? maux de tête ?

emotions-371238_1920.jpg

Et même si le plaisir y était, il est temps de chouchouter un peu son petit "maître du métabolisme", son usine à détox, son préposé au stock de nutriments, sa fabuleuse fabrique à recyclage pour ne citer que...

Alors que faire pendant quelques jours ?

Numéro 1 : On se rue sur l'eau, le romarin, le citron, le gingembre sous toutes ses formes, le safran, le clou de girofle, le radis noir, les épinards, carottes et tous les légumes frais, bio, de saison 

Numéro 2 : On allège son alimentation en évitant les produits animaux. On bannit les plats trop gras, l'alcool, le café, le sucre…Le repas du soir est idéalement ultra light, voire absent !

Numéro 3 : On renoue avec sa bonne vieille bouillote chaude que l'on pose sur la zone du foie, après les repas ou au coucher (dilatation vx sanguins, intensification filtration, minimum 1/2h à 1h, voire toute la nuit) Pour les puristes, on se badigeonne au préalable d'une bonne couche d'huile de ricin sur le foie, on s'emballe et hop....bouillotte.

warm-559113_1920.jpg

Et si en prime on souffre de constipation, une petite cure d'huile d'olive : 1 CS à juin  + 1 goutte d'huile essentielle chémotypée de citron (citrus limon) pour un flush biliaire salutaire;

On peut aussi opter pour un verre d'eau chaude à juin avec le jus d'1/2 citron. Attention toutefois à la consommation du citron si vous ne le supportez pas (acidité, reflux...), bien qu'alcalinisant, il ne l'est pas pour les personnes carencées en certaines vitamines B, notamment.

Et si tout cela ne suffisait pas, je vous donne rendez-vous en phyto ! Les plantes sont merveilleuses pour soutenir nos émonctoires, mais il vaut mieux en connaître les particularités et dosages, ainsi que vos besoins réels pour éviter des inconforts à la mesure de ce qui vous arrive probablement aujourd'hui ! Votre foie vous en remerciera !

A bientôt !

Shiatsu et retour au calme...le fameux point Maître coeur 8 !

Tant de personnes viennent me trouver avec problèmes d'insomnies, stress de plus en plus ingérable, coeur qui s'emballe au moindre soubresaut, anxiété...

Outre les merveilles de quelques respirations profondes et de toute la panoplie à notre disposition en terme d'hygiène vitale et de soins naturels, il est un point en Shiatsu qu'il est particulièrement intéressant de connaître pour retrouver son calme.

Point Shiatsu relaxation Valérie Garab .jpg

Ce point en médecine traditionnelle chinoise et en shiatsu est appelé "Maître coeur 8".

Lorsque ce point est stimulé par digipression, il induit l'apaisement chez de nombreuses personnes.

Voici une petite technique d'auto-shiatsu qui s'avère bien utile en cas d'"orage intérieur" et qui est vraiment simple et à la portée de tous, à n'importe quel moment !

-  Le point MC8 : fermer la main et le point MC8 se situe entre le majeur et l'annulaire, juste au creux et au centre de la paume

- La pression des pouces superposés (voir photo) est verticale, dure 3X5 secondes et peut être exercée plusieurs fois par jour

Il y a tant d'autres points à vous faire connaître et qui sont des petits bijoux d'auto-shiatsu, une véritable boîte de Pandore... Hâte de prendre le temps de vous en communiquer d'autres tout bientôt !

Portez-vous merveilleusement bien !

 

Maigrir sans s'aigrir !

Petit partage autour des mots barbares, et bien aigres au prononcé, que sont : « réforme alimentaire », « régime » et « diète »…

Qui n’a pas admonesté sa balance de noms d’oiseaux au lendemain d’un festin pantagruélique ou d’un simple petit craquage corpusculaire, de rien du tout ?

Ah les belles balances que nous avons là, performantes, qui, au milliardième de gramme près, nous exhibent sans pudeur le poids de nos péchés de bouche…

Quel sens y a-t-il à s’accrocher à sa balance, comme d’une bouée ?

Bien qu’il est utile de connaître son poids avant un rendez-vous en nutrition, il fait fi de tant d’autres choses importantes…

Que représente le poids de votre plaisir ?

Quelle masse exprime votre satisfaction de qui vous êtes devant le miroir ?

Que pèse votre nourriture essentielle ?

Peut-être votre digestion est-elle lourde ?

Peut-être ployez-vous sous une tonne de tracas, petits ou grands ?

Prendre la pleine mesure de ce qui vous anime est mon premier indice sur la carte de notre rencontre. Connaître un peu plus votre quotidien (goût pour la cuisine, temps consacré à la préparation des plats, activité physique, niveau de stress etc...) poursuit cet itinéraire unique.

En consultation, nous tissons ensemble ce que j’aime appeler « l’alimentation du bon sens et du cœur ». Le but, vous l’aurez compris est de penser autrement qu’en chiffres, calories, pertes et restrictions et de faire de l’alimentation un acte-rituel remplit de sens et d’écologie personnelle.

belly-2473_1920 (1).jpg

Que vous soyez fragilisé, malade ou simplement attentif à cette image extérieure de vous, renouez avec la joie et la conscience de ce que vous mangez. Explorez les chemins culinaires jamais empruntés, osez les aliments qui n’ont probablement jamais fait partie de votre liste de courses, contactez votre fantaisie d’enfant, goûtez les aliments qui nourrissent vraiment. Explorez, explorez !

Et mon coup de pouce en consultation sera  de vous confier :

- Le pourquoi et le comment d’une nutrition raisonnée et optimale, pour vous spécifiquement. 

- Les clefs d’une bonne digestion

- Une palette d’idées créatives en cuisine, saines, rapides et conformes à votre rythme de vie

- Un guide personnel "P.A.S.S.A.G.E" (copyright - voir sur ce site, dans "soins et pratiques") étoffé à chaque séance de nouvelles fiches conseils très concrètes : topos en nutrition, exercices de développement personnel, astuces pour intégrer une pratique physique ou susciter une meilleure gestion mentale, guide des courses saines, les bases du "food prep" etc...

Pour que puissiez, une fois pour toute, faire rimer "plaisir" avec « maigrir » et faire le pas qui manque à votre bien-être.

Au plaisir !